Qui a inventé les échecs ?

Qui a inventé les échecs

C’est une question que de nombreuses personnes se posent. Mais alors qui a inventé le jeu d’échecs ? D’où vient ce jeu que l’on dit millénaire ? Voici comment ce jeu a évolué et voyagé à travers le monde

Les origines du jeu d’échecs

La véritable origine des échecs est un sujet controversé et ne peut être identifié avec précision. Les premières sources documentées sur les échecs ont été trouvées dans l’Est de l’Islam, en Perse, en Inde et en Chine. Les plus anciens livres d’échecs connus ont été écrits dès 850 après JC et des références au jeu trouvées dans d’autres documents peuvent laisser penser qu’il remonte environ à l’an 600. Avant cela, il n’y a que archéologie et suppositions.

Une des premières formes connues du jeu d’échecs : le chatrang

Les échecs ont été introduits en Europe occidentale à une date inconnue avant 1000 après J.-C. Les premières références au jeu en Europe sont datées d’environ 1050, mais elles sont courtes et ambiguës. Ainsi, il est difficile de tracer précisément la voie d’introduction du jeu en Europe. Après l’an 1100, les échecs étaient devenus une caractéristique régulière de la vie des nobles, et il y avait de nombreuses histoires expliquant son origine dans l’Ouest. L’invention des échecs a été attribuée indifféremment à la cour de Charlemagne, à la cour du roi Arthur et au siège de Troie. Ce dernier était extrêmement populaire parmi les occidentaux comme date de l’invention des échecs.

The March of Chess
Illustration issue du livre “A Short History of Chess” (Davidson, Henry A. – Greenberg, New York, 1949)

The game of chess, as we know it, emerged in the North West of ancient India around 600 A.D. (1) According to some scholars, the game of chess reached Persia at the time of King Khusrau Nushirwan (531/578 A.D.), though some others suggest a later date around the time of King Khusrau II Parwiz (590/628 A.D.) (2) Reading from the old texts written in Pahlavic, the game was originally known as “chatrang”. With the invasion of Persia by the Arabs (634/651 A.D.), the game’s name became “shatranj” because the phonetic sounds of “ch” and “g” do not exist in Arabic language. The game spread towards the Mediterranean coast of Africa with the Islamic wave of military expansion and then crossed over to Europe. However, other alternative routes to some parts of Europe may have been used by other populations who were playing the game.

Retrouvez l’intégralité de ce document en anglais : Origins of Chess

L’évolution du jeu d’échecs

Au Moyen Âge, il y a eu beaucoup d’expérimentation avec les règles des échecs. Beaucoup de demandes de nouvelles règles avaient pour but d’accélérer le jeu. Ces règles incluaient l’autorisation pour les pions de se déplacer de deux cases lors de leur premier coup, et permettre au Roi et à la Dame de sauter des cases dans les ouvertures pour les mettre en jeu plus rapidement. Malgré de nombreuses modifications aux règles des échecs
au Moyen Âge, le jeu est resté essentiellement le même à la fin de la période que celui arrivé d’Islam 500 ans auparavant.

Une partie d’échecs à l’époque de la Renaissance

Au Moyen Âge et à la Renaissance, les échecs faisaient partie de la culture de la noblesse; il était utilisé pour enseigner la stratégie de guerre et a été surnommé le “Jeu du Roi”. Les échecs étaient souvent utilisés comme base de sermons sur la moralité. Différentes pièces d’échecs ont été utilisées comme des métaphores pour différentes classes de personnes, et les devoirs humains découlaient des règles du jeu ou des propriétés visuelles des pièces d’échecs.

Vers l’an 1500, il y a des preuves d’une réforme soudaine des règles, créant un jeu presque identique aux échecs joués aujourd’hui. Il y a eu trois modifications majeures aux règles des échecs. Chaque pion a été autorisé à un coup allongé lors de son premier coup. Un autre changement a été l’extension de la portée du Fou qui a obligé à repenser les stratégies. Le dernier changement concernait le mouvement de la Dame. La Dame médiévale était une pièce extrêmement faible, encore plus faible que le Roi. Mais la Dame réformée est devenue la pièce la plus puissante de l’échiquier avec sa capacité à se déplacer à la fois comme une Tour et un Fou. On a pu vérifier qu’en Europe autour de l’an 1500 les échecs étaient devenus fortement ancrés dans la société occidentale et le reste depuis lors.

5 anecdotes pour (presque) tout savoir sur le jeu d’échecs ! (Vidéo)

Suggestions d'articles