Championnat du Monde d’échecs 2016 : Partie 10

Carlsen Karjakin 2016 partie 10 sourire

La partie 10 du Championnat du Monde d’échecs 2016 est l’avant-dernière chance avec les pièces blanches pour Magnus Carlsen de faire la différence et revenir à égalité avec Sergey Karjakin.

Encore une fois la partie s’ouvre sur une partie espagnole et Carlsen choisit une variante moins utilisée de la Défense de Berlin. Contrairement à la partie 9 l’ouverture se joue assez lentement. Au 13eme coup Carlsen doit évaluer les différents plans possibles et passe 25 minutes pour jouer 13.g3 le coup le plus logique qui chasse le Cavalier.

Ensuite sur 15.Fc4 c’est au tour de Karjakin de réfléchir plus de 30 minutes pour jouer c6 auquel Carlsen répond rapidement Fb3. Il reste alors 40 minutes à Karjakin pour atteindre le contrôle des 40 coups.

Le tournant de la partie est quand Carlsen joue 19.Fxe6 et n’a sûrement pas vu que cela force la nulle. Mais après 20.Cd2 Karjakin choisi d5 alors qu’il pouvait repartir avec une nulle rapide par Cxf2+!.

Petit à petit Carlsen construit sa position sur les faiblesses des noires apparues après la poussée du pion d. Karjakin se retrouve alors en difficulté et doit défendre. Le type de position dont le Champion du Monde est un spécialiste.

Beaucoup de fatigue pour Sergey Karjakin autour de 51eme coup…

Karjakin aurait pu essayer de jouer g5 à un moment donné, mais il a clairement senti que sa position était une forteresse. Carlsen a montré sa grande expérience en gagnant des finales contre les meilleurs en attendant et en attendant son seul essai de percée avec b5. Il l’a finalement joué dans les meilleures circonstances après 56 … Thh7?. Et il gagne la partie après le deuxième contrôle du temps. Karjakin a joué 61.Thc7 et a été récompensé avec le coup inférieur 62.Cd5 de Carlsen mais ce n’était pas suffisant pour sauver le 1/2 point.

Magnus Carlsen l’a donc fait ! Il est revenu dans ce match et Karjakin peut s’en mordre les doigts après la nulle forcée qu’il pouvait obtenir. Le norvégien reprend l’ascendant psychologique avant les 2 dernières parties. En conférence de presse il avait retrouvé un large sourire.

Retrouvez le programme des prochaines parties et la diffusion des coups en Direct sur la fiche du Championnat du monde 2016.

Partie 10 – C65 – Partie espagnole – Défense de Berlin

Cliquer sur la case C8 pour obtenir la partie au format PGN…

Analyse vidéo de la partie 10

D’autres images de la partie 10

Suggestion d'articles

5 Commentaires

  1. Vigg

    Bonjour,
    Question : pourquoi Karjakin abandonne-t-il au 75e coup de cette 10e partie alors qu’il ne reste que 8 minutes à la pendule pour Carlsen ? (et 5 pour lui) Dans cette position certes gagnante pour le Norvégien, il va lui falloir au moins 15 ou 20 coups pour mater, non ? Supposons que le Russe continue la partie en jouant vite, défendant le mieux possible, si Carlsen n’arrive pas à le mater avant ses 8 minutes, il perd au temps, non ? (du moins, celui des 2 qui arrive à O seconde le premier perd au temps) Pourquoi ne pas avoir tenté ? ça ne lui coûtait rien d’essayer. Ou alors je me trompe et Carlsen aurait maté en moins de 8 minutes, peut-être…. Qu’en pensez-vous ?

    1. Sébastien JOUVE (Auteur de l'article)

      Le temps restant est pour atteindre le prochain contrôle du temps. Ensuite on lui rajoute du temps. Je n’ai plus en tête la règle exacte sur ce championnat.

      1. Vigg

        Merci pour la réponse. Non, après le 60e coup, on leur a donné 15 minutes pour le reste de la partie. Ici, après le 75e coup, il ne leur reste que 8′(Carlsen) et 5′ (Karyakin), d’où ma question.

        1. Sébastien JOUVE (Auteur de l'article)

          Oui vous avez raison. Avec un incrément de 30 secondes tout de même. Karjakin ne devait pas douter que Carlsen y arriverait.

          1. clyde13

            Avec l’incrément, les joueurs doivent disposer de 30 secondes après chaque nouveau coup pendant toute la partie. Dans la situation de la partie au moment de l’abandon de Karjakin, avec les deux pions passés (après les coups évidents Roi en g7 puis Tour prend pion h), il est très facile pour les blancs de gagner, 30 secondes par coup étant largement suffisant! L’abandon était donc tout à fait justifié.

Laisser un commentaire