Championnat du Monde féminin 2020 : partie 8

Championnat du Monde d'échecs féminin 2020 partie 8 Goryachkina

Aleksandra Goryachnika remporte la huitième partie du Championnat du monde d’échecs féminin 2020. Elle prend les devants dans ce match et il ne reste que quatre parties. Résumé, partie, photos… (Photo (c) Michael Friedman)

Dans le Gambit Dame refusé d’aujourd’hui, Ju Wenjun, qui jouait avec les pièces noires, a opté pour une suite inhabituelle avec 8…Ce4. On ne sait pas pourquoi Ju Wenjun a choisi cette ligne. Lors de la conférence de presse elle a admis qu’après le coup 17.dxc5 elle avait l’impression que la partie devenait incontrôlable et qu’elle aurait du mal à trouver un plan d’égalisation.

Goryachkina a continué à pousser, tandis que les Noirs semblaient toujours opter pour des options plus sûres et plus passives lorsqu’ils se voyaient proposer une option pour jouer intuitivement ou défendre. Un bon exemple de cela était 25…Dg7, protégeant un pion h mal en point, au lieu d’un Cd7 beaucoup plus dynamique et intuitif – un reflet de la façon dont la Championne du Monde a joué ce match. Comme dans presque toutes les parties, Ju Wenjun prend la même décision autour du 30eme coup : au lieu d’aller vers une continuation plus dynamique, elle choisit une option plus sûre.

Devant cette belle opportunité, Goryachkina a joué avec une extrême précision. Tout n’était pas parfait car 32.b5 ! aurait mis fin à la partie avant le contrôle du temps. Néanmoins, 32.Fe4 était assez bon et Aleksandra était toujours en train de gagner. Goryachkina a estimé qu’après 37.e6 c’était une partie qui ne lui échapperait pas. Et cela s’est confirmé avec l’abandon de la joueuse chinoise au 45eme coup.

La Challenger mène donc sur le score 4,5-3,5 et il ne reste à la Championne du Monde que quatre parties pour revenir et conserver son titre. Quel que soit l’issu du match, il est clair que Goryachkina joue à un niveau au dessus de son classement. Dans cette partie elle a fait preuve du courage, de la patience et de la persévérance d’un joueur à +2600. Cela sera-t-il suffisant pour devenir la prochaine Championne du Monde ?

A Vladivostok le match se joue dans une salle désespérément vide (Photo (c) Michael Friedman)

Retrouvez toutes les autres informations sur la fiche de l’événement : Championnat du Monde féminin 2020.

Suggestion d'articles

Laisser un commentaire