Quelles similitudes entre poker et échecs ?

Par leur approche et également la tension qu’ils mettent en avant à chaque partie, le poker et les échecs sont deux jeux qui présentent de grandes similitudes, bien que leurs manières de jouer soient totalement différentes, notamment sur le nombre de joueurs. 

Pourtant, il peut être grandement intéressant d’apprendre l’autre jeu et de s’y atteler pour progresser dans l’autre, que cela soit au poker ou aux échecs. Tous les conseils sont bons à prendre pour progresser mais surtout, il s’agit de comprendre ici, quelles sont les similitudes entre le poker et les échecs. Pourquoi la stratégie est aussi importante dans ces deux disciplines, par exemple ?

Les joueurs de poker sont souvent à l’aise aux échecs
Les joueurs de poker sont souvent à l’aise aux échecs

Ne pas partir la tête baissée 

Généralement, une partie de poker est loin d’être un long fleuve tranquille et dès lors que le niveau est important, on peut partir pour plusieurs heures de jeu. Il en va de même pour les échecs dès lors que l’on maîtrise un certain niveau et que les deux adversaires se cadenassent l’un et l’autre. 

Partir fort en faisant preuve d’un excès de confiance ou en assénant des coups bien trop audacieux est systématiquement une erreur majeure dans les deux jeux. Il faut avant cela, sonder la partie, comprendre les agissements des autres joueurs et surtout, s’en tenir à sa stratégie. 

Celle du poker est connue pour réclamer de nombreux aspects mentaux et met par exemple en avant, l’art de prendre des notes sur ses adversaires afin de les étudier et de comprendre leur stratégie. Tout en cachant la vôtre ! Un vrai jeu du chat et de la souris qui est également bien connu des joueurs d’échecs. 

Apprendre à encaisser les coups 

Parfois, on compare les échecs à un combat de boxe où il faut accepter de prendre des coups pour pouvoir en donner. Comprenez là, l’idée de sacrifier certaines têtes pour pouvoir poursuivre dans sa stratégie et dans la quête du roi sur l’échiquier. 

Cette notion est de plus en plus fréquente à haut niveau et elle peut être gérée par les mêmes aspects qu’au poker. Comprendre que tout ne se joue pas sur un coup ou sur un tour est essentiel. Généralement, une telle compréhension permet à tous les joueurs de franchir un certain palier et d’augmenter leur niveau de manière fulgurante. Une fois de plus, cette notion s’applique aux deux activités !

Prisé
Prisé

Le mental est la donnée numéro 1 une fois que l’on maîtrise toutes les règles et que l’on parvient à se tenir à la stratégie que l’on souhaite mettre en place. Encaisser les coups, ne pas fanfaronner trop vite lors d’une sortie victorieuse et réussir à ne pas se lamenter sur son sort lorsque l’on a l’impression de jouer de malchance coup après coup sont des choses similaires et nécessaires dans les deux sports. 

Jennifer Shahade fait la promotion des deux activités 

Que de mieux que de faire la présentation d’une vedette des deux activités pour mettre en exergue les similitudes tout juste citées entre ces deux jeux ? Jennifer Shahade est une référence actuelle du monde du poker qui possède définitivement, plus d’un tour dans son sac. 

Virtuose du poker, elle n’est pas en reste avec les échecs. Elle est passionnée par cet univers et a même écrit plusieurs ouvrages sur le sujet, mettant en avant les femmes pionnières dans ce sport. Fréquemment, elle participe à différents événements mondiaux où elle affronte jusqu’à 50 joueurs à la fois autour des tables d’échecs. De quoi mettre en avant un talent évident et surtout, une capacité d’analyse exceptionnelle dont elle se sert aussi bien sur les tables de poker, que les échiquiers. 

Très investie dans l’univers des échecs, Jennifer Shahade profite de sa popularité professionnelle acquise avec brio aux tables de poker pour faire la promotion de son sport de coeur mais également, de permettre à de nombreuses jeunes personnes de se découvrir une nouvelle passion et un réel intérêt dans la pratique des échecs. 

Annonces

Laisser un commentaire