Rétro 2020, une année extraordinaire pour les échecs !

Rétro 2020 Année extraordinaire pour les échecs

Dans beaucoup de domaine l’année 2020 sera celle de la pandémie, les échecs ont bien sûr été marqués par cette crise sanitaire mais finalement tout n’est pas négatif pour la discipline. La pratique en ligne et Netflix ont boosté ce jeu que nous aimons tant. Retour sur cette année extraordinaire.

Un début d’année presque normal

L’année 2020 avait démarré normalement et le tout nouveau cycle de Championnat du Monde féminin a pu se terminer avec le Match qui opposait la Championne en titre, la chinoise Ju Wenjun, à la jeune joueuse russe Aleksandra Goryachkina, gagnante du dernier tournoi des Candidates.

Ju Wenjun Championne du Monde d'échecs 2020
Au centre la Championne du Monde Ju Wenjun, à gauche sa Challenger, Aleksandra Goryachkina, déçue

Au bout des douze parties en cadence classiques prévues sur ce mois de janvier 2020, les deux joueuses, qui ont eu chacune leurs hauts et leurs bas, ont du avoir recours au départage. Et c’est Ju Wenjun qui parvient sur le fil à conserver son titre.

Au début du mois de mars, c’est le cycle du Championnat du Monde mixte qui continue avec le Tournoi des Candidats 2020. Les premiers signes de la pandémie étaient déjà là et Maxime Vachier-Lagrave se voit proposer de remplacer Teimour Radjabov. Inespéré pour le français.

Tournoi des Candidats 2020 ronde 7
Maxime Vachier-Lagrave lors de la ronde 7 du Tournoi des Candidats 2020

Le Tournoi se déroule dans une drôle d’ambiance et doit être interrompu le 26 mars pour cause de pandémie à mi-chemin, après la ronde 7. C’est alors Ian Nepomniachtchi et Maxime Vachier-Lagrave qui sont en tête avec 4,5/7, un point devant un groupe de quatre autres Candidats dont Fabiano Caruana, l’un des favoris. Le chinois Liren Ding, autre grand favoris, pointe à la septième place, deux points derrière les leaders.

Une nouvelle ère

A partir de ce mois de mars la crise sanitaire provoque l’annulation de toutes les compétitions prévues en présentiel.

Covid-19 compétitions d'échecs reportées ou annulées
La crise sanitaire stoppe les compétitions en présentiel

Les confinements à travers le monde font exploser l’audience des plateformes de jeu d’échecs en ligne et les joueurs professionnels commencent à s’affronter dans des compétitions en ligne de parties rapides. Magnus Carlsen remporte son Magnus Carlsen Invitational, puis la Chine remporte la Coupe des Nations en ligne.

Magnus Carlsen Chess Tour
Les compétitions en ligne se multiplient

Le Champion du Monde et Chess24 insistent alors et lancent le Magnus Carlsen Chess Tour, un circuit de plusieurs événements de parties rapides en ligne. Les échecs entre définitivement dans l’ère numérique et les espoirs de retour à la compétition devant l’échiquier sont sans cesse repoussés.

L’incroyable envolée

A l’automne le jeu peut enfin reprendre et, en France, les compétitions d’Interclubs démarrent dans la doute. Finalement ces compétitions doivent de nouveau être interrompues au début du mois d’octobre. Au même moment on annonce la sortie la mini série “Le jeu de la Dame” sur Netflix pour le 23 octobre et la première grande compétition en présentiel a bien lieu en Norvège. Le Norway Chess 2020 se déroule avec un effectif réduit à six joueurs et un protocole sanitaire stricte.

Norway Chess 2020 ronde 9
Alireza Firoujza, à gauche, et Magnus Carlsen, à droite, lors de la Ronde 9 du Norway Chess 2020

A la mi-octobre, après dix rondes c’est Magnus Carlsen qui s’impose devant la révélation de cette année 2020, Alireza Firoujza.

Une semaine plus tard la série “Le jeu de la Dame” est enfin disponible sur la plateforme Netflix. Ce qui pouvait paraître anodin est le début d’une petite révolution pour le jeu d’échecs. Beth Harmon, le personnage principal de la série, provoque un nouvel engouement pour ce jeu.

Série Le jeu de la dame : l'audience des échecs explose
La série phénomène “Le jeu de le Dame”

L’audience des échecs sur Internet explose, les échiquiers se vendent comme des petits pains et les médias s’emparent du phénomène. Les plateformes de jeu en ligne battent encore des records de fréquentation mais la crise sanitaire empêche encore les joueurs d’affluer dans les clubs.

C’est ce qui fait de cette année 2020 une année vraiment extraordinaire pour les échecs. Alors que tout s’arrête les échecs n’ont jamais été aussi populaire.

Suggestion d'articles

Laisser un commentaire